Marc-Antoine De Villiers ouvre sa toute nouvelle salle de marché et lance Diamond Trading

Marc-Antoine De Villiers ouvre sa toute nouvelle salle de marché et lance Diamond Trading

Le jeune Trader Marc-Antoine Adam de Villiers est heureux d’ouvrir sa toute nouvelle salle de marché avec toute l’équipe de Diamond Trading. Cette toute nouvelle salle qui s’ouvre à Nice, et dont l’inauguration grandiose a eu lieu le 30 Juin 2016 sur la fameuse Promenade des Anglais, et dont le gratin niçois s’était donné rendez-vous, devient la plus grande salle de France, salle de marché dédiée et ouverte aux Traders particuliers et Professionnels.

Marc-Antoine Adam de Villiers a ouvert cette salle de marché pour que tous les boursicoteurs de la Cote d’azur d’abord, mais ensuite de la France entière, puissent se retrouver au sein d’un environnement Professionnel et adéquat à la réussite.

Grace à cette idée et cet investissement très innovant, Marc-Antoine Adam de Villiers va tenter de concurrencer les Arcades londoniennes, véritables niches pour les jeunes Traders et viviers pour les recruteurs recherchant des profils de Traders aguerris.

Cette toute nouvelle salle, aux côtés de tous les Traders Professionnels de l’équipe De Diamond Trading, permet au bassin de la Côte d’Azur de pouvoir tenter à rêver de concurrencer Monaco en termes de Place financière et de redorer le blason niçois, souvent à la traine dans les idées novatrices sur le secteur de la finance de marché.

Marc-Antoine Adam de Villiers sera heureux de présenter ses nouvelles stratégies de Trading au cours de l’année, où il échangera avec les Traders du Monde entier venant dans sa nouvelle salle, afin de démocratiser toutes ses techniques et de rendre beaucoup plus transparent le métier de Day Trader.

Scalping : le point de vue de Marc-Antoine de Villiers

Scalping : le point de vue de Marc-Antoine de Villiers

Une stratégie rentable et tenable pour les traders est de négocier sur les contrats Futures, des contrats à terme dont la liquidité est forte grâce à un nombre d’investisseurs  élevés, ce qui se traduit par moins de risques d’apparition de grands mouvements. Les risques de forte volatilité sont donc minimisés.

C’est sur ce point de risque que doit se concentrer tout Trader désirant devenir rentable sur le long terme : la priorisation de la maîtrise des paramètres risques et non la maximisation du profit. Ce point est essentiel dans l’élaboration d’une stratégie de Trading.

« Un Trader Intraday, qui coupera toutes ses positions le soir et ne gardera donc aucune position latente, et qui se veut être rentable doit tout d’abord bien choisir ses produits » explique Marc-Antoine Adam de Villiers. S’il veut trader sur les indices boursiers, qui est l’actif sous-jacent préféré des spéculateurs, ce dernier ne devra pas trader tous les indices car tous n’ont pas beaucoup de liquidités. Les produits le plus liquides tels que Dax, CAC 40, Eurostoxx, Standars and Poors, et Russell s’y prêtent le mieux. Ces produits ont toutefois des liquidités différentes et il faut savoir les visualiser. « Une stratégie pérenne et stable, utilisée par de nombreux fonds d’investissements spécialisés sur le Trading Court terme, se nomme le scalping » ajoute Marc-Antoine Adam de Villiers.

C’est ce qu’on appelle du Day trading, avec des positions qui ne sont jamais des positions Overnight. Avec des positions Overnight, le risque que le marché ouvre le lendemain avec un écart, et donc d’être dans le mauvais sens, est trop élevé. Cela peut entraîner la perte d’argent sans que ce risque soit maîtrisé et contrôlé.

La vision de cette stratégie qu’est le Scalping, c’est qu’il n’est pas possible d’anticiper ou de prédire comment se déplacera le marché à l’avenir. En effet, le marché est aléatoire ce qui le rend imprévisible.

L’achat du matin, même avec la meilleure analyse des meilleures analystes du monde, n’est pas « logique » au sens propre. Selon Marc-Antoine de Villiers,  il est de même que d’aller au casino et jouer sur le rouge ou le noir. Il faut sortir du hasard pour tenter de gagner sur le long terme sur les marchés financiers.

Et quoi de mieux que d’appliquer les modèles théoriques qui modélisent le hasard, tels les processus de Monte-Carlo, les arbres binomiaux, les théorèmes de Bayes, ou les processus stochastiques tels les marches aléatoires de Markov.

D’après Marc-Antoine de Villiers, le scalping contrarien répond entièrement à ces problématiques et quand celui-ci est en plus appliqué à la lecture des carnets d’ordres, la recette en devient très rentable et tenable sur la durée.

La forte hausse des marchés Indices et actions américains expliqués par Marc-Antoine Adam de Villiers

La forte hausse des marchés Indices et actions américains expliqués par Marc-Antoine Adam de Villiers

En cet été 2016, tous les acteurs économiques peuvent d’abord voir, puis s’étonner de la forte montée des indices américains, et surtout le standard and poors, qui a vu aller craquer ses plus hauts historiques.

Il est logique de s’interroger des raisons de cette forte hausse, dans ce contexte compliqué sur les économies mondiales, et surtout avec l’état de santé sur l’économie américaine.

En effet, Marc-Antoine Adam de Villiers nous rappelle que les chiffres macroéconomiques du continent américain sont très mauvais depuis le début de l’année et qu’il plane rapidement une phase de remontée des taux directeurs de la part de la banque fédérale américaine.

Cet effet de remontées des taux directeurs a un effet négatif sur l’économie et sur les bourses car cet effet a tendance à créer moins de liquidité sur les marchés, car les taux deviennent plus élevés, et donc les agents, que ce soient les ménages ou les entreprises empruntent plus cher, donc empruntent moins, ce qui créé moins de création de monnaie, donc moins de croissance.

Cet effet de remontée des taux est largement anticipé par les acteurs explique Marc-Antoine Adam de Villiers, mais cette remontée devait se faire au début d’année, mais n’a toujours pas eu lieu.

Ainsi, les bourses ont pris cela comme une bonne nouvelle et donc tout nouveau mois sans hausse des taux est pris comme une bonne nouvelle et donc relance de plus en plus la hausse des indices américains, au détriment des marchés européens.

Marc-Antoine Adam de Villiers nous explique que ces montées des bourses s’arrêteront quand le cycle de remontée des taux aux USA reprendra, et qu’à ce moment-là, les marchés indicent et actions européennes pourront rattraper un peu le retard pris sur les belles hausses des marchés américains.

Etre dans le bon tempo nous relate-t-il, dans le tempo de cette hausse de marché et voir dès que les anticipations de hausses reviennent après les discours de Yannet Yellen, sortir de la hausse pour envisager une baisse des marchés américains et arbitrer avec l’Europe à ce moment-là, voilà comment nous relate Marc-Antoine Adam de Villiers sa vision des choses.

Le concept de la crise pétrolière de 2015

Le concept de la crise pétrolière de 2015
Réputé pour être un Trader expérimenté et spécialisé dans le Trading intraday, le Scalping et tout ce qui touche aux concepts boursiers de court terme, Marc-Antoine Adam de Villiers donne sa vision des choses sur la forte baisse du marché pétrolier lors de l’année 2015, où l’on a vu le prix du baril de brut (WTI), passer de 100 dollars le baril à près de 25 dollars le baril, et tout cela en moins de 6 mois.

Cette baisse vertigineuse de près de 75% est assez rare sur les marchés boursiers, et quand cela se produit on peut parler de véritable crise.

La question à se poser est de quelle type de crise pouvait on définir cette baisse du pétrole ?

Cette crise peut se définir comme une crise de l’offre. Ainsi, trop d’offre sur un produit et en face, la demande qui reste la même, cela créé un déséquilibre sur les prix car un produit qui court les rues est moins recherché qu’un produit rare.

Un produit qui se retrouve partout dans les rayons des supermarchés, et bien les gens se disent qu’il y en a beaucoup et donc qu’ils ne sont pas prêts à l’acheter cher. Ainsi cela crée tout d’abord une baisse sur le prix.

Marc-Antoine Adam de Villiers explique que si vous rajoutez à cela, une surabondance sur les marchés à cause de la fin de l’embargo sur l’Iran et donc en plus mensuellement, 2 millions de barils jours produits, et bien cela créé un véritable déséquilibre sur ce produit et une chute des prix.

En dernier lieu et le plus important, cette baisse est partie de la politique agressive des pays de l’OPEP qui ont eu peu de la concurrence des pays producteurs et exportateurs de pétrole de schiste qui étaient rentables à partir de 50 dollars le baril ; ces pays ont voulu littéralement briser et tuer cette concurrence, et leur pari était de faire s’effondrer les prix du pétrole afin que ces producteurs produisent à perte et pour qu’enfin ils se retrouvent en faillite.

Marc-Antoine Adam de Villiers explique que cette politique a fonctionné car de nombreux pays exportateurs de pétrole de schiste ont mis la clé sous la porte.

Mais derrière cette baisse, les pays de l’OPEP se sont aussi affaiblis et Marc-Antoine Adam de Villiers reviendra sur les effets néfastes subis par ces pays de l’OPEP suite à cette politique agressive sur les prix.